Articles

Témoignage Charier (44) : Mise en place d’un plan de continuité d’activité pour éviter la fin de chantier

Avec 41 agences réparties en Loire Atlantique et à Paris, Charier est un acteur incontournable des Travaux Publics du Grand Ouest. Entreprise familiale créée en 1897, elle compte aujourd’hui plus de 1400 salariés. Une impressionnante longévité qui n’a pas été synonyme de passivité pour Charier, étendant sans cesse ses domaines de compétence et champs d’activité. Ce dynamisme a mené le groupe à déménager son siège social historique de Montoire de Bretagne à Couëron. Et comme un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, ce déménagement s’est accompagné d’une réflexion autour des infrastructures informatiques du groupe ainsi que sur la continuité d’activité.

Moderniser les infrastructure du bâtiment et informatiques

Historiquement situé à Montoir de Bretagne depuis les années 1930, c’est au début de l’année 2020 que le siège du groupe Charier a été transféré au 2bis rue des Meuniers à Couëron, à quelques pas de leur agence couëronnaise. Ce déménagement répondait à plusieurs impératifs. Premièrement, se rapprocher de donneurs d’ordres, dont la grande majorité se trouve sur Nantes. Deuxièmement, ancrer la démarche RSE du groupe, en faisant du siège un bâtiment à énergie passive. Enfin, profiter de ce transfert pour repenser les infrastructures informatiques du groupe.

“Nous disposions d’une informatique vieillissante. Nous avons lancé un appel d’offre pour nous doter d’un nouveau datacenter.”

Nicolas Chiron, administrateur systèmes & réseau – Groupe Charier

L’ancien datacenter se situant à Montoir de Bretagne, les nouvelles infrastructures devaient être posées dans le nouveau siège de Couëron pour accompagner le déménagement. Comme le groupe ne rencontrait pas de problèmes de performances niveau informatique, le projet n’avait pas pour vocation d’augmenter la puissance disponible, mais bien de moderniser le matériel et de déplacer les données de l’ancien siège vers le nouveau. À un gros détail près : la mise en place d’un Plan de Continuité d’Activité (PCA).

“Nous voulions deux datacenters redondants. Avoir une salle datacenter redondée nous permet d’avoir une reprise beaucoup plus rapide en cas de défaillance d’un des datacenters.”

 Nicolas Chiron, admin systèmes & réseau Groupe Charier

Réponse et mise en forme

Consulté 2 ou 3 ans auparavant pour une migration Office 365, c’est en novembre 2018 que Charier sollicite dynaMIPS pour ce projet. Ce dernier faisait mention de 2 datacenters en réplication séparés de 150 mètres et reliés en fibre optique. Après étude des besoins, le périmètre devait rester équivalent à l’actuel datacenter : 36 To de stockage disponible (le groupe en utilisait 30) et 72 To pour la sauvegarde. Le groupe Charier avait également exprimé le souhait d’avoir des infrastructures certes solides, mais aussi simples d’utilisation.

 

“Pour le nouveau datacenter, nous sommes partis d’une feuille blanche. Nous avons opté pour une approche classique et sommes restés conformes à la demande du client qui semblait réticent à l’hyperconvergence”

Christophe Ravelot, Ingénieur commercial Grand Compte – dynaMIPS

 

En plus de ce PCA avec les deux datacenters en réplication, l’un situé sur le site du siège et l’autre dans l’agence couëronnaise, Charier souhaitait également ajouter une couche supplémentaire de sécurité avec un Plan de Reprise d’Activité (PRA) qui consistait à dupliquer les sauvegardes sur le site historique de Montoir de Bretagne.

“Nous devions définir une nouvelle architecture et bâtir une solution pérenne pour le Groupe Charier”

Christophe Ravelot, Ingénieur commercial Grand Compte – dynaMIPS

Avec une réponse définitive rendue et acceptée à l’été 2019, c’est bien l’approche de dynaMIPS qui a fait la différence.

“Les équipes de dynaMIPS ont fait une offre juste dès le début. Ils ont su nous dire franchement les choses et ont tenu compte de toutes nos demandes et contraintes. cela a instauré une relation de confiance”

 Bertrand Juliot, DSI – Groupe Charier

Le projet s’est achevé au début de l’année 2020. Pour répondre aux besoins d’évolutivité du Groupe Charier, les datacenters ont été conçus en séparant la partie stockage et la partie CPU. Pour l’architecture serveurs, dynaMIPS a préconisé et installé des baies HPE Nimble couplant des disques SSD et des disques durs classiques.

“Ces baies offrent une bonne alternative à l’hyperconvergence et sont particulièrement adaptées aux projets PCA puisqu’elles intègrent une technologie d’analyse prédictive. Les baies remontent des informations en permanence chez HPE. En cas de défaillance, c’est le support de niveau HPE qui intervient directement”

Christophe Ravelot, Ingénieur commercial Grand Compte – dynaMIPS

Côté sauvegarde, c’est la solution HPE StoreOnce qui a été retenue et pour la liaison entre les deux sites, 13 switchs HPE Aruba ont été installés et 150 mètres de fibre déployés. Au total, le Groupe Charier dispose désormais de 60 To de stockage par baie et de 200 To disponibles pour la sauvegarde (96 To sur la papier mais les baies intègrent des technologies de compression et de déduplication).

Bilan & perspectives

En matière de PCA et PRA, comme dit l’expression populaire : “Pas de nouvelle, bonne nouvelle”. Le meilleur indicateur clé de succès pour un tel projet, c’est encore de ne pas en entendre parler. Ni Charier, ni HPE, ni dynaMIPS n’ont eu à intervenir depuis la mise en œuvre du projet. Une absence d’inquiétude à l’image du projet dans sa globalité.

“J’ai été agréablement surpris que tout se déroule si bien. Sur un projet comme celui-ci j’avais anticipé quelques couacs dans la mise en oeuvre mais là, pas du tout. Je suis très satisfait de la conduite du projet dans sa globalité”

Bertrand Juliot, DSI – Groupe Charier

Toute l’équipe dynaMIPS remercie chaleureusement Charier pour son témoignage de confiance

Une question ? Un projet ? Contactez-nous ?

 

Retourner sur la page du blog